Logo 13.7.png

Même les génies gèlent

Spectacle sur fond de physique - en cours de création

De : Florian Pantallarisch

Avec :

Pierre- Olivier Bellec

Maxime Bodin

Morgane Nagir

Assistante mise en scène : Sara Charrier

SCIENCE EMERVEILLE

C'est la rentrée pour les trois passionés de l'association "Science Emerveille".

Jean, documentaliste, qui regrette de pas laisser de traces dans l'histoire, fasciné par les physiciens.

Marc, enthousiaste, moteur d'une foule d'idées pratiques et de propositions audacieuses. 

Mona, rongée par de sérieux doutes sur l'utilité de tout ceci.

UNE PLONGEE DANS L’UNIVERS SCIENTIFIQUE


Il s’agit avant tout d’une fiction, imprégnée d’un imaginaire scientifique, qui n’exige du spectateur aucune connaissance, voire aucun goût particulier pour les sciences en général.
Nous considérons la physique comme un certain regard sur le monde : un mode de connaissance, voire un langage, mais également une poétique ; un imaginaire également mis politiquement en question.
A travers cet histoire, nous traversons ce que la physique a de merveilleux, de terrifiant, mais aussi d’opaque et de problématique, soulevant la question du savoir et de sa transmission, et du rapport entre science et technique qui transforme le monde parfois pour le pire.
Ceci n’est pas un spectacle de vulgarisation !

​ Inspirations

Alexandre Grothendieck,

1928 - 2014

mathématicien génial, qui abandonne toute recherche scientifique pour vivre en solitaire au nom d’une écologie radicale.

Galileo Galilée,

1564 - 1642

Père de la physique moderne, accusé d’avoir perverti la pensée interrogative et créé un vide spirituel.

Ettore Majorana,

1906 - (1959 ?)

Génie du calcul et physicien, il mit en scène sa disparition à l’âge de 32 ans.

Fasciné par l’élégance des équations mathématiques, il passa sa vie à chercher les « structures secrètes de la réalité ».

Ludwig Boltzmann,

1844 - 1906

Père de l’atome, héros tragique sacrifiant sa vie entière à défendre l’existence de cet objet, découvert le jour de son suicide

Paul Dirac,

1902 - 1984

Physicien anglais qui parlait peu, et pour cause : il ne voulait dire que des choses vraies.